février 8, 2019

Travail isolé : comment en prévenir les risques ?

La prise en compte du travail isolé peut être source de réelles difficultés pour un employeur. Face à ce constat nous vous proposons de revenir sur les règles s’appliquant en ce domaine

Comment définir le travail isolé ?

Il n’y a pas de définition juridique du travail isolé. Cependant, cela peut être défini comme le fait pour une personne seule, de réaliser une tâche dans un environnement de travail qui ne permet pas qu’elle soit vue ou entendue directement par d’autres personnes. Par principe, cette notion suppose le fait de travailler seul. Cependant, cela ne veut pas dire que toutes les personnes travaillant seules peuvent être considérées comme isolées, si tant est qu’elles aient une communication permanente avec d’autres personnes par exemple. En sens inverse, le travail isolé peut également concerner un groupe de travailleurs qui se retrouvent isolés de leur structure en raison de leurs horaires décalés ou de raisons géographiques.

C’est donc une interprétation au cas par cas qui doit être réalisée.

 

Quelles démarches de prévention peuvent être mises en place ?

La réglementation concernant le travail isolé est parcellaire et ne concerne que quelques secteurs d’activés. Cependant, une directive européenne est venue généraliser l’obligation pour tous les secteurs d’activités de prendre en compte le risque que constitue le travail isolé. Ainsi, l’employeur doit, lorsqu’il procède à l’évaluation des risques auxquels sont exposés ses salariés, mettre en place une organisation et des moyens adaptés pour faire face aux situations de risques liés au travail isolé. Il doit également mettre en œuvre les précautions nécessaires pour la sécurité et la santé du travailleur isolé. Ce dernier doit notamment avoir un moyen de contacter quelqu’un ou les services de secours à tout moment. Ainsi, comme cela a pu être jugé, l’employeur qui ne prend pas les mesures adéquates au regard d’un travail isolé particulièrement dangereux peut voir sa responsabilité pénale engagée.

Afin de prévenir les risques issus du travail isolé, une démarche de prévention a été développée par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) qui propose une démarche en deux étapes :

– la première consiste à déterminer les caractéristiques du poste de travail isolé, notamment en analysant les caractéristiques du personnel concerné, les conditions de l’isolement, les formes d’isolement en cours de travail réel, les contraintes du poste et la nature des risques encourus.

– la seconde étape consiste en tenant compte des résultats de l’analyse précédente à élaborer trois niveaux de prévention. Le premier niveau est la prévention directe orientée vers l’aménagement du poste et de l’environnement du travail. Le second niveau est la prévention indirecte privilégiant l’aspect information et communication, la formation et l’expérience, et l’organisation de la production des équipes. Enfin, le troisième niveau est la sécurité ultime : cette action est celle du déclenchement des secours afin de garantir la sauvegarde d’une victime potentielle ou d’un opérateur en difficulté.

Il convient de préciser, que dans le cadre du travail isolé, l’employeur peut mettre en place des dispositifs permettant la géolocalisation des véhicules de service ou de fonction pour le personnel d’astreinte ou se voyant appliquer des horaires atypiques. Un GPS avec un système de PTI (protection du travailleur isolé) porté par le salarié pourrait être installé dans un véhicule de service ou de fonction.

Enfin, parmi les informations qui peuvent être transmises au travailleur isolé figurent : avoir à sa disposition les coordonnées de personnes à contacter en cas de problème, connaître les procédures à appliquer, ne jamais se lancer dans la réalisation d’une tâche que l’on maitrise et signaler tous les dysfonctionnements repérés lors de l’exécution du travail.

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Custom_HTML »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_SocialMediaButtons_Widget »][/siteorigin_widget]

octobre 14, 2021

Emballages plastiques des fruits et légumes frais : un décret précise les modalités d’interdiction

Un décret du 8 octobre 2021, pris en application de...

août 6, 2021

Pollution de l’air : une condamnation historique de l’État

Alors que la pollution de l’air provoque encore plus de...

août 2, 2021

Du nouveau concernant les bonus et primes à la conversion

Adopté le 23 juillet dernier, le Décret n°2021-977, relatif aux...