juin 28, 2018

[Paroles d’expert] Que faut-il retenir du Plan de déploiement de l’hydrogène

Le 1er juin 2018 a été publié le plan national de déploiement de l’hydrogène. L’hydrogène apparaît aujourd’hui comme un pilier du modèle énergétique neutre en carbone, et une ressource indispensable. En effet, il  permet de stocker de l’électricité, d’alimenter les voitures, de recycler du CO2, ainsi que de rendre les processus industriels plus propres.  Alors que la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe des objectifs, dont  l’atteinte d’un taux de 32% d’énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie, et de 40% dans la production d’électricité d’ici 2030, l’hydrogène semble être un levier intéressant, pour  atteindre ces objectifs et poursuivre la transition énergétique vers la neutralité carbone. Le « plan national de déploiement de l’hydrogène » a pour but d’accompagner l’innovation et les premiers déploiements industriels de l’hydrogène décarboné, ainsi que de rendre la France pionnière en la matière.

 

Parmi les objectifs fixés figurent le déploiement de 100 stations de recharge, et la mise en circulation de 5 000 véhicules en 2023.

 

Retour avec Etienne Leclerc sur  l’apport de l’hydrogène dans le monde de la mobilité, et les évolutions à prévoir :

Aujourd’hui, qu’elle est la place de l’hydrogène dans la mobilité en France ?

L’hydrogène est une solution qui émerge seulement dans le monde de la mobilité. Cela étant, ses vertus sont reconnues depuis de nombreuses années. Ainsi, en matière de mobilité, celui-ci propose des performances bien supérieures aux véhicules électriques, tout en étant aussi propre.  Néanmoins, la solution hydrogène, bien qu’étudiée depuis longtemps, comme en témoigne les études du constructeur BMW depuis les années 70, n’est que peu présente sur nos routes. En effet, en France, seule la Toyota Mirai est dotée d’une pile à combustible à hydrogène.  Par ailleurs, les stations hydrogène sont encore rares : une vingtaine pour le moment. Cela s’explique en grande partie par le coût de la possession d’un véhicule hydrogène, qui reste entre 20 à 50% plus cher que  la possession des équivalents thermiques.

Que prévoit le plan du gouvernement pour améliorer cette situation, et faire de l’hydrogène  un pilier de la transition énergétique en matière de mobilité ?

Le plan du gouvernement repose sur un investissement de 100 millions d’euros dès 2019 pour aider les industriels et les collectivités, dans le soutien de l’achat de véhicules hydrogène et l’investissement dans les infrastructures de production d’hydrogène et les stations de distribution.

Par ailleurs, ce plan repose sur les progrès espérés en termes de coût de l’électrolyse.  Aujourd’hui, 94% de l’hydrogène consommé provient des énergies fossiles. Le gouvernement souhaite promouvoir la production de l’hydrogène de façon décarbonée et économique grâce aux progrès de la technologie de l’électrolyse, qui consiste à séparer une molécule d’eau en hydrogène (H2) et en oxygène (O2), par un apport d’électricité. La production de l’hydrogène par ce biais, permettra d’apporter une solution structurante pour aller vers la neutralité carbone.

Pour qui sera cette mobilité ?

En raison du coût de cette technologie, cette mobilité semble adapter aux transporteurs de voyageurs, qui effectuent des distances journalières importantes, mais localisées, avec retours aux dépôts réguliers. Les constructeurs vont d’ailleurs dans ce sens, comme en témoigne les premiers BNHS (bus à haut niveau de service), qui séduisent d’ailleurs déjà certains réseaux.

Comment intervenez-vous pour aider les entreprises sur ce sujet ?

Kisio Consulting réalise des prestations de conseil en lien avec l’hydrogène depuis 2016. A titre d’exemple nous avons réalisé : une étude de faisabilité pour l’implantation de stations hydrogène dans la communauté d’agglomération d’Albertville,  et des chiffrages pour le compte de l’ADEME dans les DOM-TOM. Nous sommes à même d’étudier les gains (financiers, énergétiques, et environnementaux) liés à l’utilisation de véhicules hydrogène, par comparaison avec une flotte classique, et de vous accompagner dans une prise de décision pour la transformation de votre flotte.

Ce nouveau défi lié à l’hydrogène nous intéresse par son côté innovant, et parce qu’il englobe de nombreuses thématiques comme l’énergie, l’environnement, la sécurité, la production, ou encore l’aménagement.

[siteorigin_widget class= »iheu_widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Button_Widget »][/siteorigin_widget]

« Paroles d’expert », c’est une actualité ciblée, décryptée par nos experts HSE. Pour discuter autour de vos sujets liés à l’énergie, n’hésitez pas contactez-nous ! 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_SocialMediaButtons_Widget »][/siteorigin_widget]

octobre 14, 2021

Emballages plastiques des fruits et légumes frais : un décret précise les modalités d’interdiction

Un décret du 8 octobre 2021, pris en application de...

août 6, 2021

Pollution de l’air : une condamnation historique de l’État

Alors que la pollution de l’air provoque encore plus de...

août 2, 2021

Du nouveau concernant les bonus et primes à la conversion

Adopté le 23 juillet dernier, le Décret n°2021-977, relatif aux...