5 avril 2022

Nouveautés réglementaires relatives au Défenseur des droits et aux lanceurs d’alerte

Deux lois ont été rendues le 21 mars 2022 :

  • La loi du 21 mars 2022 visant à renforcer le rôle du Défenseur des droits en matière de signalement d’alerte ;
  • La loi du 21 mars 2022 visant à améliorer la protection des lanceurs d’alerte ;

1. Le défenseur des droits

Depuis la loi organique du 9 décembre 2016, le Défenseur des droits était compétent pour orienter les lanceurs d’alerte vers les autorités compétentes pour recevoir les signalement et veiller aux droits et aux libertés des lanceurs d’alerte.

Le nouveau rôle du Défenseur des droits

Désormais, le Défenseur des droits devra informer et conseiller les lanceurs d’alerte et défendre leurs droits et libertés.

Cette protection est valable pour les lanceurs d’alerte mais également les tiers et les facilitateurs.

La création d’un adjoint au défenseur des droits

L’adjoint au Défenseur des droits est chargé d’accompagner les lanceurs d’alerte.

Les signalements des lanceurs d’alerte pourront lui être adressés directement il pourra alors, recueillir et traiter le signalement ou réorienter le lanceur d’alerte s’il s’estime incompétent. 

La certification de la qualité de lanceur d’alerte

Toute personne peut demander au Défenseur des droits de certifier sa qualité de lanceur d’alerte afin de bénéficier de la protection générale des lanceurs d’alerte ou régime sectoriel de protection.

Un rapport public sur le fonctionnement de la protection des lanceurs d’alerte

Le Défenseur des droits devra présenter tous les deux ans un rapport public sur le fonctionnement global de la protection des lanceurs d’alerte.

Le Défenseur des droits, qu’est-ce que c’est ?

Le Défenseur des droits, a été institué par la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 et par la loi du 29 mars 2011.

Il est issu de la fusion entre le Médiateur de la République et le Défenseur des enfants.

Il intervient dans les relations avec l’administration, les discriminations, la protection de l’intérêt de l’enfant, la déontologie des forces de police, lanceurs d’alerte etc.

Le Défenseur des droits est assisté de plusieurs adjoints, de collèges composés de personnalités qualifiées et organisés par domaine de compétence se réunissent régulièrement et de près de 500 bénévoles qui accueillent, informent et orientent.

2. Les lanceurs d’alerte

Une définition plus large des lanceurs d’alerte

Avant, le lanceur d’alerte devait agir « de manière désintéressée ». Cette notion est remplacée par une absence de contrepartie financière ce qui a pour effet d’assouplir la recevabilité de l’alerte.

Ainsi, sera reconnue comme lanceur d’alerte la personne physique qui signale ou divulgue, sans contrepartie financière directe et de bonne foi, des informations portant sur un crime, un délit, une menace ou un préjudice pour l’intérêt général, une violation ou une tentative de dissimulation d’une violation du droit international ou de l’Union européenne, de la loi ou du règlement.

De plus, le lanceur d’alerte devait aussi avoir « personnellement » connaissance des faits qu’il signalait. Cette condition est supprimée afin de permettre à un lanceur d’alerte de signer des faits qui lui auront été rapportés.

Un nouveau statut pour l’entourage

Certaines protections offertes aux lanceurs d’alerte, notamment la protection contre les représailles, aux personnes physiques et aux personnes morales à but non lucratif (syndicats et associations) qui sont en lien avec le lanceur d’alerte sont désormais offertes aux facilitateurs qui aident à effectuer le signalement.

Ce nouveau statut pour les « facilitateurs » permet au le lanceur d’alerte de ne plus être isolé.

Simplification des signalements

Le lanceur d’alerte peut choisir entre un signalement interne, un signalement externe à l’autorité compétente, au Défenseur des droits, à la justice ou à un organe européen.

Renforcement des protections accordées aux lanceurs d’alerte.

La loi vient renforcer les garanties de confidentialité, l’irresponsabilité des lanceurs d’alerte et les soutiens psychologiques et financiers qui sont apportés.

Sources :

LOI organique n° 2022-400 du 21 mars 2022 visant à renforcer le rôle du Défenseur des droits en matière de signalement d’alerte (1)

LOI n° 2022-401 du 21 mars 2022 visant à améliorer la protection des lanceurs d’alerte (1)

Qu’est-ce que le Défenseur des droits ?| Vie publique.fr (vie-publique.fr)




24 mai 2022

Révision des arrêtés de délimitation et de surveillance des masses d’eau

Deux arrêtés publiés au Journal Officiel du 11 mai viennent...

17 mai 2022

Vers un renforcement des enjeux relatifs à la ressource en eau ?

La justice européenne impose la prise en compte des impacts...

3 mai 2022

Décret tertiaire : l’arrêté « Valeurs Absolues II » est paru au Journal officiel

Après une consultation publique organisée en début d’année, l’arrêté « Valeurs...

29 avril 2022

Les biodéchets : qu’est ce que c’est, où on en est ?

En France, les biodéchets représentent chaque année plus de 10...

26 avril 2022

Loi santé au travail : publication de nouveaux arrêtés d’application

Aujourd’hui, le 28 avril 2022, est la journée mondiale de...

12 avril 2022

Le Conseil constitutionnel restreint l’exercice du droit de recours des associations

Dans un litige opposant l’association La Sphynx et le groupe...

5 avril 2022

Nouveautés réglementaires relatives au Défenseur des droits et aux lanceurs d’alerte

Deux lois ont été rendues le 21 mars 2022 : La...

29 mars 2022

Nouveau délit de harcèlement scolaire

La loi du 2 mars 2022 visant à combattre le...

22 mars 2022

Le transport fluvial urbain : vers une mobilité plus verte

D’après une enquête de l’ADEME, un Français actif passe en...

15 mars 2022

Loi Santé au travail : qu’est ce qui entre en vigueur au 31 mars 2022 ?

Le 31 mars prochain, de nombreuses mesures de la loi...

8 mars 2022

Pollution des rivières

Les premières mesures de la qualité des rivières datent des...

4 mars 2022

La Journée mondiale de l’ingénierie pour le développement durable

Aujourd’hui, le 4 mars 2022, est la journée mondiale de...

1 mars 2022

La première Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) validée par le juge judiciaire

La première Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) en matière environnementale...

23 février 2022

Quelle stratégie de l’Union européenne en matière de biodiversité ?

Le Parlement européen a rendu une résolution le 9 juin...

27 mai 2022

[Actu brève] Indice de réparabilité : de nouveaux produits concernés

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2021, en application de...

20 mai 2022

[Actu brève] AT-MP : fusions de différents formulaires

Dans une information publiée le 20 avril 2022 sur son...