23 avril 2021

L’Économie Circulaire, une révolution nécessaire à intégrer dans les modèles économiques d’aujourd’hui

Des modèles économiques difficilement tenables

Depuis les années 2000, les territoires européens ont accéléré leurs mesures pour lutter contre le changement climatique notamment en développant des moyens de production d’énergies alternatives (solaire, éolien…) ou en développant des moyens de transports utilisant de nouvelles énergies (électricité, hydrogène…). Il s’agit de deux des leviers principaux pour réduire nos consommations d’énergie, et donc inverser la tendance dans les émissions de gaz à effet de serre.

Ces nouvelles technologies ont une consommation de ressources minérales très importantes. Par exemple, les véhicules électrifiés ont besoin de cobalt, cuivre, lanthane, lithium ; les piles à combustible de platine, palladium, rhodium ; les technologies de l’éolien de cuivre, de néodyme, de dysprosium, de terbium ; les technologies du solaire photovoltaïque de silicium, de cuivre, de cadmium, de indium,  gallium ; les batteries de lithium, de cobalt, de nickel.[1] La consommation de ces métaux n’a cessé d’augmenter ces 20 dernières années notamment les métaux très rares (concentration dans l’écorce terrestre inférieure à 1 ppm).

Or, force est de constater que la production de ces métaux à de forts impacts environnementaux (consommation importante d’énergie, pollution de l’environnement par l’extraction, le raffinage et la transformation de ces ressources).

Alors que la transition énergétique de nos sociétés actuelles devrait s’accélérer dans les prochaines années, afin de respecter les engagements mondiaux en matière de réduction des émissions de GES et de limiter les effets du changement climatique, cette transition va engendrer en parallèle un accroissement de la consommation de ces métaux dont la quantité est limitée.

Les sociétés modernes doivent donc se transformer pour préserver ces ressources, lutter contre le gaspillage et réduire nos déchets. Mais est-ce réellement le cas ?

Des changements en cours mais sûrement insuffisants

Depuis l’industrialisation du XIXe siècle, notre économie est principalement linéaire. Nous extrayons ou récoltons les ressources nécessaires à la fabrication d’un bien ou d’un service que nous consommons puis que nous jetons. Dans ce modèle, les ressources sont essentiellement utilisées une fois, le temps de la durée de vie du bien ou du service.

 

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Media_Image »][/siteorigin_widget]

Bien que nos sociétés aient mis en place des systèmes de collecte différenciés afin de valoriser nos déchets, nous n’avons développé que des boucles de recyclage permettant de mieux produire, mieux consommer et donc moins jeter.

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Media_Image »][/siteorigin_widget]

Nous pouvons prendre l’exemple des éoliennes ou des voitures électriques, de nombreux éléments des composants ne sont à ce jour pas ou très difficilement recyclables (ex : batterie de voiture électrique, aimant permanent…).

Même lorsque nous avons mis en place des filières de recyclage, nous ne sommes toujours pas dans une économie circulaire car de nombreux produits recyclés ne permettent pas d’être réutilisés dans la fabrication de ces mêmes produits. Par exemple le recyclage de nos briques alimentaires ne permet pas de reproduire ce même emballage. En effet, c’est un amalgame de carton, d’aluminium et de plastique. On parle donc de « sous-recyclage[2]».

En résumé, notre économie n’intègre toujours pas pleinement les enjeux de la rareté des ressources. Il est urgent de s’engager dans un nouveau modèle productif et organisationnel, afin de créer une société basée sur l’économie circulaire.

Pour rappel ce nouveau modèle de société vise à préserver les ressources, à réduire les déchets et le gaspillage tout en permettant un développement économique et industriel. L’économie circulaire constitue un modèle de production et de consommation durable tenant compte des enjeux environnementaux, économiques et sociaux.

L’émergence d’une nouvelle économie : l’Économie Circulaire

En tant qu’entreprise ou individu, nous pouvons contribuer à cette transformation de nos modes de consommation, notamment en développant les 7 piliers de l’économie circulaire :

  • L’approvisionnement durable :

    Recourir à des ressources dont les impacts environnementaux et sociaux liés à leur extraction et leur exploitation sont minimisés
    Par exemple, l’exploitation et la production de métaux ont des impacts environnementaux et sociaux très importants (destruction d’écosystèmes précieux, travail d’enfants…). Dans ce contexte, un groupe de recherche européen développe un label spécifique pour les matières premières, le label CERA qui englobera donc toute la chaine d’approvisionnement en matière première.
    Autre exemple, en 2023 la Bourse des métaux de Londres imposera pour la première fois à ses utilisateurs des critères d’approvisionnement responsables.

  • L’écologie industrielle et territoriale :

    Optimiser/mutualiser l’usage des ressources sur un territoire entre plusieurs acteurs économiques
    Par exemple, la consigne pour réemploi est un véritable moyen d’optimiser et de mutualiser des ressources sur un même territoire. Le retour de la consigne des bouteilles en verre pourrait faire son grand retour progressivement jusqu’en 2025. Il devrait figurer dans le projet de loi issu des travaux de la Convention citoyenne sur le climat.Pour plus d’information, sur l’intérêt de la consigne en verre : https://www.youtube.com/watch?v=l7xl2bZyIJg

  • L’économie de fonctionnalité :

    Privilégier l’usage à la possession, vendre un service plutôt qu’un bien. Par exemple, Michelin propose depuis près de 20 ans, une offre de location de pneus aux entreprises de poids lourds.

  • La consommation responsable :

    La prise en compte des impacts environnementaux et sociaux à toutes les étapes du cycle de vie du produit dans les choix d’achat, que l’acheteur soit public ou privé.

    Par exemple, en France, l’indice de réparabilité est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2021. Il impose aux vendeurs de certains équipements électriques et électroniques (smartphones, lave-linge, tondeuses à gazon…) d’afficher la réparabilité de leurs produits permettant ainsi aux consommateurs de prendre en compte ce critère lors de l’achat.

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Media_Image »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Media_Image »][/siteorigin_widget]
  • L’allongement de la durée d’usage :

    Lutter contre l’obsolescence programmée, favoriser le recours à la réparation, le réemploi, la réutilisation.

    Par exemple, le groupe SEB garantit la réparabilité de ses produits pendant 10 ans en s’appuyant sur un réseau de plus de 10 000 réparateurs agréés.  Autre exemple, le Fairphone permet d’être facilement démonté pour remplacer les pièces défectueuses (appareil photo, batterie…) permettant ainsi l’allongement de sa durée de vie.

  • L’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets :

    Y compris en réinjectant et réutilisant les matières issues des déchets dans le cycle économique.

  • L’éco-conception :

    C’est concevoir une offre de produit (biens ou services) plus respectueux de l’environnement recourant « aussi peu que possible aux ressources non renouvelables en leur préférant l’utilisation de ressources renouvelables, exploitées en respectant leur taux de renouvellement et associées à une valorisation des déchets qui favorise le réemploi, la réparation et le recyclage ».

 

Dans un monde où les effets du changement climatique seront plus fréquents et importants, où les ressources nécessaires pour permettre cette transition sont rares et très difficiles à produire, l’adoption par les entreprises de l’économie circulaire est un exutoire salutaire. Il s’agit d’une alternative crédible, qui permette une production de biens et services, qui limite la consommation et l’exploitation des matières premières. Ce système suppose une meilleure régulation des flux de matières en amont de la consommation et en aval.

Ainsi, il est primordial de lancer dès à présent cette révolution de nos modèles économiques en concrétisant les promesses de l’économie circulaire.

[siteorigin_widget class= »OXI_IMAGE_HOVER_PLUGINS\\Modules\\Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Button_Widget »][/siteorigin_widget]

À travers son expertise technique et règlementaire l’ensemble de l’équipe Kisio vous propose un accompagnement personnalisé. Vous aussi, venez tenter l’expérience HSE Perform et engagez-vous pour l’environnement. N’hésitez pas contactez-nous ! 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_SocialMediaButtons_Widget »][/siteorigin_widget]

27 septembre 2022

Vers une interdiction progressive des micro-plastiques ?

La Commission Européenne a publié le 30 août 2022 un...

20 septembre 2022

On fait le point sur les objectifs du développement durable

Du 18 septembre au 8 octobre 2022, c’est la semaine...

13 septembre 2022

Quels sont les éléments de la loi santé au travail qui entrent en vigueur au 1er octobre 2022 ?

La Loi n°2021-1018 du 2 août 2021 relative au renforcement...

7 septembre 2022

Ce qui change en septembre 2022

Chaque année, début septembre, plus de 10 millions d'enfants et...

30 août 2022

[Parole d’expert] Le Module déchet

L’émergence des préoccupations environnementales a débuté dans les années 1970....

23 août 2022

[Parole d’expert] Les Plans de Gestion de Solvants (PGS) – actualisation 2022

Dans le cadre de notre expertise en études et conseil...

16 août 2022

Récapitulatif sur la réglementation relative aux zones à faibles émissions

L’amélioration de la qualité de l’air : un enjeu de santé...

8 août 2022

Les moyens de prévenir les conduites addictives en milieu professionnel

On entend par conduites addictives les comportements persistants sur une période...

29 juillet 2022

[Actu brève] Projet de décret relatif à la décentralisation de la gestion des sites Natura 2000

Le réseau Natura 2000 a pour objet la préservation et...

26 juillet 2022

L’autorité de régulation des transports : ouverture et utilisation des données de mobilité

La directive 2010/40/UE du Parlement européen et du Conseil du...

19 juillet 2022

Focus sur la notion de réemploi et de réutilisation : deux alternatives au recyclage

Le réemploi et la réutilisation contribuent tous deux au prolongement...

12 juillet 2022

Le numérique responsable : quelques bonnes pratiques

Le numérique responsable, qu'est-ce que c'est ? Le numérique responsable...

5 juillet 2022

Pollution marine : il faut en finir avec le plastique !

Chaque 3 juillet c'est la journée mondiale sans sac plastique...

1 juillet 2022

[ACTU BREVE] Conseil économique, social et environnemental : modalités de dépôt d’une pétition

Le Décret n° 2022-886 du 14 juin 2022 portant application...

28 juin 2022

Le débat autour de la question du glyphosate fait son grand retour !

Contexte : L'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) du glyphosate...

21 juin 2022

L’avènement de la qualité de vie et des conditions de travail

Du 20 au 24 juin c’est la semaine de la...

14 juin 2022

Les aménagements au travail en période de canicule

Le choix de la tenue vestimentaire : une liberté En principe,...

31 mai 2022

Du nouveau dans lutte contre le harcèlement sexuel au travail

Le harcèlement sexuel est un délit consacré par le droit...

24 mai 2022

Révision des arrêtés de délimitation et de surveillance des masses d’eau

Deux arrêtés publiés au Journal Officiel du 11 mai viennent...

17 mai 2022

Vers un renforcement des enjeux relatifs à la ressource en eau ?

La justice européenne impose la prise en compte des impacts...

3 mai 2022

Décret tertiaire : l’arrêté « Valeurs Absolues II » est paru au Journal officiel

Après une consultation publique organisée en début d’année, l’arrêté « Valeurs...

29 avril 2022

Les biodéchets : qu’est ce que c’est, où on en est ?

En France, les biodéchets représentent chaque année plus de 10...

26 avril 2022

Loi santé au travail : publication de nouveaux arrêtés d’application

Aujourd’hui, le 28 avril 2022, est la journée mondiale de...

12 avril 2022

Le Conseil constitutionnel restreint l’exercice du droit de recours des associations

Dans un litige opposant l’association La Sphynx et le groupe...

5 avril 2022

Nouveautés réglementaires relatives au Défenseur des droits et aux lanceurs d’alerte

Deux lois ont été rendues le 21 mars 2022 : La...

29 mars 2022

Nouveau délit de harcèlement scolaire

La loi du 2 mars 2022 visant à combattre le...

22 mars 2022

Le transport fluvial urbain : vers une mobilité plus verte

D’après une enquête de l’ADEME, un Français actif passe en...

15 mars 2022

Loi Santé au travail : qu’est ce qui entre en vigueur au 31 mars 2022 ?

Le 31 mars prochain, de nombreuses mesures de la loi...

8 mars 2022

Pollution des rivières

Les premières mesures de la qualité des rivières datent des...

4 mars 2022

La Journée mondiale de l’ingénierie pour le développement durable

Aujourd’hui, le 4 mars 2022, est la journée mondiale de...

1 mars 2022

La première Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) validée par le juge judiciaire

La première Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) en matière environnementale...

23 février 2022

Quelle stratégie de l’Union européenne en matière de biodiversité ?

Le Parlement européen a rendu une résolution le 9 juin...