7 novembre 2019

Exosquelettes : quelles sont les conséquences de leur utilisation en matière de santé et sécurité au travail ?

Dans un contexte de mutation des entreprises et d’émergence de robots, exosquelettes et autres nouvelles technologies d’assistance physique devant permettre de répondre aux problématiques de troubles musculo-squelettiques et de charge physique de travail excessive, l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail a publié un document de réflexion examinant le rôle que pourraient jouer les exosquelettes dans l’environnement de travail du futur et leurs incidences potentielles sur la sécurité et la santé des travailleurs.

Tout en indiquant qu’ils pourraient jouer un rôle dans la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS), la lutte contre les contraintes liées à la charge de travail, et la prise en compte de l’augmentation de la part des seniors dans les entreprises ; ce document s’interroge sur les risques potentiels liés à leur utilisation. En effet, des incertitudes entourent leurs effets à long terme sur la santé. Nous vous proposons de revenir sur les intérêts et limites des exosquelettes en matière de santé et sécurité au travail.

Retour sur ce que sont les exosquelettes

Un exosquelette peut être défini comme un système mécanique ou textile, apportant au salarié qui en est revêtu, une assistance physique dans l’exécution d’une tâche par une compensation de ses efforts ou une augmentation de ses capacités motrices.

Plusieurs types d’exosquelettes doivent être distingués. La majorité des exosquelettes, actuellement sur le marché, sont non robotisés. Ils fonctionnent via un principe de restitution de l’énergie mécanique rendu possible grâce à des élastiques et des ressorts. Les exosquelettes robotisés se développent.  Ceux-ci sont constitués d’armature mécanique fonctionnant grâce à des moteurs électriques ou des systèmes hydrauliques. Outre cette distinction, les exosquelettes se distinguent également selon la partie du corps qu’ils doivent soulager. Ainsi, il existe des exosquelettes visant à protéger les membres supérieurs, le dos, les membres inférieurs ou le corps entier.

Il convient de préciser que les exosquelettes ne sont pas des équipements de protection individuelle. Pour l’être, le fabriquant devra démontrer qu’ils apportent une protection contre un risque et qu’ils sont soumis à un « examen CE de type ».  Aucun exosquelette professionnel ne répond, à ce jour, à ces exigences.

Les intérêts et limites des exosquelettes

L’assistance physique délivrée par les exosquelettes peut permettre de limiter certains troubles musculo-squelettiques et de réduire l’effort.

Cependant, ils ne permettent pas de réduire la répétitivité des gestes, et peuvent déplacer les contraintes sur d’autres parties du corps, ou mobiliser d’autres ressources conduisant à une augmentation de l’effort physique. Cela est notamment le cas, lorsque l’exosquelette crée une gêne dans la réalisation de certains mouvements.

Par ailleurs, les exosquelettes ne conviennent pas à l’ensemble des salariés. Ils ne sont pas toujours adaptés à la morphologie ou à certains problèmes de santé. Il faut donc avant d’y avoir recours vérifier l’aptitude à utiliser l’exosquelette par le salarié concerné. A cette fin, le service de santé au travail doit être associé.

Enfin, le recours aux exosquelettes peut avoir des effets psychologiques négatifs sur les travailleurs. En effet, ils peuvent se sentir inférieurs lorsqu’ils utilisent un exosquelette pour accomplir leurs tâches quotidiennes, car l’aspect physique des performances est lié à l’appareil. De plus, le port d’exosquelettes peut entraîner une stigmatisation sur le lieu de travail de ceux qui les utilisent.

 

Ainsi le recours aux exosquelettes questionne. On peut se demander si les exosquelettes seront largement utilisés à l’avenir pour protéger les travailleurs. Si tel est le cas il convient de préciser que les employeurs ont l’obligation de fournir un environnement de travail sûr et de limiter les risques pendant le travail. Ils sont soumis à une obligation de résultat en matière de sécurité. Ainsi, les risques éventuels liés aux exosquelettes doivent être pris en compte dans le cadre de l’évaluation des risques. Par ailleurs, le choix de recourir aux exosquelettes nécessitera de la part de l’entreprise une réflexion sur l’aménagement, ou la réorganisation de la situation de travail. Elles devront également former les salariés à l’utilisation de ceux-ci.

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Custom_HTML »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_SocialMediaButtons_Widget »][/siteorigin_widget]

24 mai 2022

Révision des arrêtés de délimitation et de surveillance des masses d’eau

Deux arrêtés publiés au Journal Officiel du 11 mai viennent...

17 mai 2022

Vers un renforcement des enjeux relatifs à la ressource en eau ?

La justice européenne impose la prise en compte des impacts...

3 mai 2022

Décret tertiaire : l’arrêté « Valeurs Absolues II » est paru au Journal officiel

Après une consultation publique organisée en début d’année, l’arrêté « Valeurs...

29 avril 2022

Les biodéchets : qu’est ce que c’est, où on en est ?

En France, les biodéchets représentent chaque année plus de 10...

26 avril 2022

Loi santé au travail : publication de nouveaux arrêtés d’application

Aujourd’hui, le 28 avril 2022, est la journée mondiale de...

12 avril 2022

Le Conseil constitutionnel restreint l’exercice du droit de recours des associations

Dans un litige opposant l’association La Sphynx et le groupe...

5 avril 2022

Nouveautés réglementaires relatives au Défenseur des droits et aux lanceurs d’alerte

Deux lois ont été rendues le 21 mars 2022 : La...

29 mars 2022

Nouveau délit de harcèlement scolaire

La loi du 2 mars 2022 visant à combattre le...

22 mars 2022

Le transport fluvial urbain : vers une mobilité plus verte

D’après une enquête de l’ADEME, un Français actif passe en...

15 mars 2022

Loi Santé au travail : qu’est ce qui entre en vigueur au 31 mars 2022 ?

Le 31 mars prochain, de nombreuses mesures de la loi...

8 mars 2022

Pollution des rivières

Les premières mesures de la qualité des rivières datent des...

4 mars 2022

La Journée mondiale de l’ingénierie pour le développement durable

Aujourd’hui, le 4 mars 2022, est la journée mondiale de...

1 mars 2022

La première Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) validée par le juge judiciaire

La première Convention Judiciaire d’Intérêt Public (CJIP) en matière environnementale...

23 février 2022

Quelle stratégie de l’Union européenne en matière de biodiversité ?

Le Parlement européen a rendu une résolution le 9 juin...

27 mai 2022

[Actu brève] Indice de réparabilité : de nouveaux produits concernés

Pour rappel, depuis le 1er janvier 2021, en application de...

20 mai 2022

[Actu brève] AT-MP : fusions de différents formulaires

Dans une information publiée le 20 avril 2022 sur son...