janvier 9, 2018

Dialogue social international : la France adhère au Global Deal

Le 21 décembre 2017 a été lancée la plateforme française pour le Global Deal. Celle-ci fait suite à l’adhésion de la France à ce projet lors du sommet social de Göteborg.  Visant à renforcer le dialogue social international afin d’assurer une croissance plus juste, cette initiative apparaît selon les propos d’Emmanuel Macron comme « ce dont nous avons besoin pour nos économies et nos sociétés ».

Le Global Deal : qu’est-ce que c’est ?

Le Global Deal est un partenariat international piloté par l’OCDE et l’OIT, qui rassemble les Etats, organisations syndicales, entreprises et  organisations internationales souhaitant y participer.  Celui-ci a pour but de permettre aux partenaires de s’engager dans le renforcement du dialogue social à tous les niveaux pour que la mondialisation profite au plus grand nombre.

Cette initiative, lancée par le premier ministre suédois Stefan Löfven le 21 septembre 2016, part du constat que le climat social et la répartition juste des richesses influent sur la performance économique des entreprises. Dès lors, le dialogue social international, c’est-à-dire  toutes les  formes de négociation, de consultation ou simplement d’échange d’informations entre représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs sur des questions d’intérêt commun liées à la politique économique et sociale, apparaît comme un levier de développement permettant de trouver un compromis entre performance économique et sociale. Le renforcement du dialogue social doit ainsi conduire à :

  • créer de meilleures conditions de travail pour réduire les inégalités entre pays
  • garantir les droits des travailleurs afin de créer un environnement de travail international sécurisé
  • encourager la qualité des emplois à des fins d’égalité mais également de productivité.

Le développement du dialogue social international apparaît comme « une solution gagnant-gagnant » pour tous les acteurs du marché du travail.  Son usage apparaît d’autant plus nécessaire face au constat de l’accroissement des inégalités sociales dans de nombreux pays.

Adhésion de la France au Global Deal

Le 17 novembre 2017, la France a annoncé son adhésion au Global Deal lors du sommet social de Göteborg. A suivi, le lancement par Muriel Pénicaud, le 21 décembre 2017, de la plateforme française pour le Global Deal. Cette initiative inédite au niveau mondial a pour but de rassembler les parties prenantes afin de :

  • Veiller les pratiques innovantes du dialogue social, notamment au niveau international.
  • Analyser ces pratiques avec le monde académique et les organisations internationales.
  • Echanger et partager des expériences.

Cet engagement est cohérent avec la vision portée par la France d’une mondialisation mieux régulée.  A ce titre de nombreuses entreprises françaises se sont déjà impliquées dans le renforcement du dialogue social international comme cela est le cas de Danone qui a signé en 1988 le premier accord mondial en la matière.

Le Global Deal est ainsi une opportunité pour les gouvernements, ainsi que pour les entreprises d’unir leurs forces pour le bien commun. 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_SocialMediaButtons_Widget »][/siteorigin_widget]

octobre 14, 2021

Emballages plastiques des fruits et légumes frais : un décret précise les modalités d’interdiction

Un décret du 8 octobre 2021, pris en application de...

août 6, 2021

Pollution de l’air : une condamnation historique de l’État

Alors que la pollution de l’air provoque encore plus de...

août 2, 2021

Du nouveau concernant les bonus et primes à la conversion

Adopté le 23 juillet dernier, le Décret n°2021-977, relatif aux...